-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

vendredi 23 décembre 2016

Etats-Unis: innocenté par l'ADN, après 31 ans de prison, il se bat pour être indemnisé

Condamné en 1978 pour viol et cambriolage, puis libéré en 2009 après avoir été innocenté par des tests génétiques, il réclame un million de dollars de dommages et intérêts et n'en a touché que 75 pour le moment. Il veut aussi être intégralement disculpé par les autorités.

mckinney-prison-erreur-judiciaire-dommages-intérêts-etats-unis

Après avoir passé 31 ans en prison à tort dans le Tennessee, Lawrence McKinney, à présent âgé de 61 ans, cherche à obtenir un million de dollars de dommages et intérêts, explique le site de CNN.


Pour le moment, il n’a perçu qu’un chèque de 75 dollars, soit 72 euros, signé par le département pénitentiaire du Tennessee, à sa sortie de prison.

Liens commerciaux :



Cette réclamation s'accompagne d'une pétition en ligne, qu'il a initiée, pour pousser le gouverneur du Tennessee, Bill Haslam, à le blanchir entièrement des charges qui pèsent sur lui depuis maintenant trois décennies.

L'histoire remonte à 1977

L’histoire commence en octobre 1977. A Memphis, une femme est violée à son domicile par deux hommes. Plus tard, elle dit reconnaître l’un d’entre eux en la personne de son voisin de 22 ans, Lawrence McKinney.

Ce dernier est alors condamné en 1978 pour cambriolage et viol. Il doit purger une peine de 115 ans d’incarcération. Longtemps, il clame son innocence, en pure perte.

Le vent tourne en 2008. Cette année-là, Lawrence McKinney est innocenté par des analyses ADN. En 2009, il est libéré et quitte sa cellule et peut épouser l’année suivante une femme avec laquelle il correspondait en prison. On ne lui a remis en tout et pour tout qu'un chèque de 75 dollars: "Comme je n’avais pas de pièce d’identité à l’époque, ça m’a pris trois mois pour l’encaisser", précise-t-il aujourd’hui.

La route jusqu'à l'innocence est longue

Pire. Si les tests génétiques lui ont permis de recouvrer la liberté, il garde un statut de coupable. Pour être innocenté, il lui faudrait obtenir la disculpation formelle du gouverneur du Tennessee. En 2010, une première tentative auprès du précédent dirigeant s’était soldée par un échec.

A nouveau, le Tennessee Board of Parole, un organe strictement consultatif qui peut faire des recommandations au gouverneur dans ce genre d’occasions, a déjà désapprouvé, à l’unanimité, la requête de Lawrence McKinney en septembre.

L’une de ses membres a ainsi déclaré ne pas avoir vu dans le dossier de "preuve claire et convaincante de son innocence". L’institution a notamment retenu contre lui le fait qu’il ait reconnu ce qui lui était reproché après 28 ans en prison.

Lawrence McKinney, lui, assure que ce sont ses avocats qui lui avaient conseillé cet aveu pour conserver ses chances d’être relâché relativement tôt.

Si la décision de Bill Haslam venait à lui être favorable, ses chances d’obtenir une compensation d’un million de dollars seraient accrues. Lawrence McKinney considère cette issue éventuelle comme un juste retour des choses: "Je n’ai rien fait, et je veux être traité correctement."

BFM TV

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...