Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

vendredi 23 décembre 2016

Saint-Malo - Une matinée en prison avec le député Gilles Lurton

Le député Gilles Lurton a rendu visite aux prisonniers et au personnel pénitentiaire de Saint-Malo, ce vendredi 23 décembre. L’occasion de se tenir informé de la "bonne tenue" de l’établissement, comme il le fait régulièrement.

Le député Gilles Lurton a visité la prison en compagnie de Pascal Evans, le directeur de l'établissement, ce vendredi 23 décembre.

Le député Gilles Lurton a effectué une visite de la prison de Saint-Malo, ce vendredi 23 décembre. Il n’était pas venu depuis un an et demi et effectuait sa 3e visite depuis son élection.


"Un député a le droit de se rendre dans une prison à toute heure du jour et de la nuit. C’est une de nos missions confiée par le Ministre de la Justice, qui veut savoir comment vont nos établissements pénitentiaires. Par exemple, quand Jean-Jacques Urvoas est venu visiter le chantier du nouveau palais de Justice fin novembre, c’est la première question qu’il m’a posée", explique Gilles Lurton.

Liens commerciaux :



110 détenus pour 78 places

Il a été reçu par le directeur, Pascal Evans, auprès duquel il a pu se tenir informé de la vie de la prison. "Nous avons 110 détenus pour 78 places actuellement. Le surpeuplement touche toutes les prisons de France. Mais ça reste raisonnable. Tant que nous n’atteignons pas les 120 détenus, c’est gérable."

Si la prison est ancienne, elle date de 1933, elle reste "bien tenue". "Nos détenus sont là pour de la petite délinquance. Leur détention reste calme", poursuit le directeur.

Cuisine, sport et travail

Le député a ensuite fait le tour de l’établissement. Des cuisines, où officient quatre détenus, aux ateliers, où un petit groupe de prisonniers fabrique des boîtiers électriques que l’on retrouve, par exemple, dans les campings ; en passant par les terrains de sport, la salle de musculation, la bibliothèque, la salle de classe et l’unité médicale où une antenne du centre hospitalier tient une permanence.

Noël en prison

Dans les coursives, il n’y a aucune décoration de Noël. Mais les détenus auront le droit de recevoir un colis de 5 kg de leurs familles et deux repas améliorés leur seront servis le 24 au soir et le 25 au midi.

Ouest-France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...