-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mercredi 28 décembre 2016

Le Zanco Fly : un mini-téléphone portable très populaire dans les prisons

Le Zanco Fly, l’un des « nano-téléphones » les plus populaires sur le marché, est particulièrement prisé dans les prisons, remarque le journal britannique The Times.

zanco_mobile

En effet, sa petite taille (seulement 7 centimètres), lui permet de déjouer les inspections des colis et d’être introduit illégalement dans les centres de détention.


Le Zanco Fly est une création de l’entrepreneur britannique Shazad Talib, qui a déjà conçu plusieurs téléphones portables. Il les commercialise pour près de 30 livres (environ 35 euros) sur des plateformes en ligne telles qu’Amazon, souvent sous le slogan « Beat the BOSS » (BOSS est un acronyme désignant le scanner corporel utilisé dans les prisons pour détecter d’éventuels objets introduits dans les orifices corporels).

Liens commerciaux :



Dépourvu de caméra ou d’écran tactile, il est en revanche doté d’un changeur de voix, d’une connexion blue tooth, et d’une autonomie de près de 3 jours en pause.

Talib admet qu’il sait que le Zanco Fly est souvent choisi pour être introduit clandestinement dans les prisons, mais se défend d’avoir délibérément ciblé la clientèle des détenus.

Il explique qu’à l’origine, il souhaitait s’adresser aux amateurs de conceptions alternatives en leur offrant un mini-téléphone portable, et s’étonne de ce que les scanners corporels échouent à détecter ces appareils, alors qu’ils contiennent du métal.

Presque tous les détenus britanniques ont accès à un téléphone portable

En Angleterre, un prisonnier surpris avec un téléphone mobile risque jusqu’à deux ans d’allongement de peine.

L’année dernière, près de 17 000 téléphones mobiles et cartes SIM ont été trouvés dans les prisons en Angleterre et au Pays de Galles, ce qui correspond à un appareil pour 5 prisonniers.

Selon John Podmore, un ancien directeur de prison britannique, presque tous les détenus du pays ont accès à un téléphone portable.

Le gouvernement britannique envisage de développer un moyen de bloquer les signaux mobiles dans les prisons.

Express Business

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...