-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

jeudi 2 mars 2017

Droit de vote des détenus: une association réclame des urnes dans les prisons

L'Association Robin des Lois a déposé ce mercredi un référé contre l’Etat pour forcer les autorités à installer des bureaux de vote dans le périmètre des prisons.

Après quatre mois de campagne de sensibilisation, sans aucune réponse des autorités, ni des politiques et alors que l'élection présidentielle approche, l'Association de défense des droits des détenus attaque l'Etat.


Plus précisément, ce mercredi, selon nos informations, l'Association Robin des Lois a déposé un référé contre le ministère de l'Intérieur et de la Justice pour forcer les autorités à installer des bureaux de vote dans les prisons.

"Je me sens de participer"

Liens commerciaux :



Même si la loi permet aux détenus de voter (à l'exception des étrangers et des condamnés expressément déchus de leurs droits civiques) très peu d'entre eux participent aux élections.

An 2012, seuls 4% des détenus ont participé à l'élection présidentielle, sur les 50.000 personnes incarcérées qui pouvaient voter... Et seuls 352 détenus ont pu se déplacer dans des bureaux de vote au second tour.

Pourtant, comme Ahmed (le prénom a été modifié), 27 ans, incarcéré depuis deux ans dans un centre pénitentiaire de la région parisienne, les détenus ont envie que leur voix compte: "Ici, on est un peu de côté. C'est comme si on ne faisait plus partie de ce monde, regrette-t-il. Pourtant, je me sens de participer. Je me sens utile comme tout le monde. Comme le boulanger, le fonctionnaire ou le plombier qui vont voter…"

"C'est un scandale!"

Mais pour les détenus comme Ahmed, voter, à l'heure actuelle, relève du parcours du combattant: manque d'informations, permissions de sortie rarement acceptées, procuration quasi-impossible dans les faits... C'est pourquoi l'Association Robin des Lois a saisi la justice. "L'Etat doit fournir un isoloir, une urne et créer une liste électorale spéciale pour qu'il n'y ait plus de discrimination et que ces personnes qui ont conservé leur droit de vote puisse voter comme n'importe quel autre citoyen", estime François Korber, délégué général de l'Association Robin des Lois.

En effet, selon lui, "c'est une des façons pour le détenu de se projeter dans l'avenir, au lieu de tourner en rond dans une cour de promenade, de s'intéresser à la société comme n'importe quel autre citoyen". "Ils ont ce droit de vote mais ne peuvent pas, pour des raisons techniques et pratiques, l'exercer, rappelle-t-il encore. C'est un scandale! Il n'y a pas besoin de changer la loi, il suffit de l'appliquer". Si aucune mesure n'est prise d'ici l'élection présidentielle, l'association Robin des Lois promet de maintenir la pression sur les autorités jusqu'aux législatives.

BFM TV

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...