-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

dimanche 4 décembre 2016

Bar le Duc - IL TÉLÉPHONE EN CELLULE : 2 MOIS DE PRISON FERME

C’est un secret de polichinelle depuis de nombreuses années, la présence des téléphones portables dans les prisons françaises est monnaie courante. 

Si les avocats dénoncent couramment cette situation en audience, les détenus savent en user et en abuser avec le risque mesuré de se faire prendre par la justice.



L’un d’entre eux, 32 ans, incarcéré depuis le mois de juin à la maison d’arrêt de Bar-le-Duc avant d’être transféré au centre de détention de Saint-Mihiel, a fait l’objet d’une comparution immédiate, ce jeudi, pour le recel d’un portable trouvé dans l’armoire de sa cellule avec une carte SIM et un câble USB lors d’une fouille, le 28 octobre dernier. L’analyse du contenu a permis de relever 41 SMS et des appels familiaux.

Liens commerciaux :



Ce Barisien de naissance a reconnu sans difficulté s’en servir pour entrer en contact avec ses enfants et notamment son père, gravement malade et décédé depuis. « Ça peut aussi permettre de continuer un trafic ! », avise le président du tribunal, Fabien Son. « Moi, je ne pose pas de problème. Je ne fais pas partie de Daesh », répond sans rire l’intéressé. Quant à la possibilité d’utiliser la ligne fixe de la maison d’arrêt, le prévenu balaie d’un revers cette hypothèse en indiquant que téléphoner pendant 10 minutes par ce biais coûtait 50 €, « alors qu’avec un portable acheté 50 €, on est tranquille pour 10 jours ».

La triple réitération des faits, de ce fait la récidive, et le peu d’effet des sanctions disciplinaires à l’égard d’un détenu au casier très chargé (31 condamnations, vols et délits routiers en général) ont conduit le procureur de la République à passer la vitesse supérieure en matière pénale. En requérant entre 3 et 4 mois de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt.

En défense, Me Théo Hel est revenu sur les coûts excessifs d’une communication en prison et sur la présence problématique des portables en détention...

Lire la suite sur l'Est Républicain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...