Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 12 décembre 2016

La prison d'Aiton en Savoie bloquée par les gardiens

La trentaine de gardiens qui devait prendre son service ce matin a bloqué l'entrée de la prison d'Aiton en Savoie.

Archives © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Les surveillants dénoncent un manque d'effectifs qui remettrait en cause leur sécurité. Ce week-end un détenu a agressé deux gardiens. Service minimum dans la prison ce 12 décembre.


A 6H30 ce matin du 12 décembre, à la prison d'Aiton, une trentaine de gardiens devait prendre son service jusqu'à 13H. Mais, au lieu de rejoindre leurs postes, les surveillants ont décidé de bloquer l'entrée jusqu'à 9H.

Liens commerciaux :



Ils ont notamment retardé le départ de l'instituteur de Planaise dont le procès a lieu actuellement aux Assises de Savoie à Chambéry.

Depuis 9H et jusqu'à 13H, c'est le service minimum dans la prison. Pas d'atelier, pas de soutien scolaire, pas de sport, pas de travail pour les détenus. La Direction aurait annoncé des sanctions pour les gardiens. Une journée de salaire en moins.

Les surveillants dénoncent deux agressions commises ce week-end par un détenu.

Pascal Gaudot, délégué syndical UFAP à Aiton, affirme que le personnel de surveillance se trouve en sous-effectif. Le taux de "couverture" ne serait que de 79 %. Pour surveiller 547 détenus, ils ne seraient que 94 gardiens.

L'effectif minimal "de référence" serait de 119. La différence s'expliquerait par des personnels mutés, partis à la retraite, ou encore en congés longue maladie, et non-remplacés.

Samedi sur les 5 postes de surveillance des parloirs, nous n'avions que 3 agents ! Du coup des collègues de détention sont venus en renfort. On déshabille Pierre pour habiller Paul!
dénonce Pascal Gaudot.

C'est dans cette ambiance que deux agressions ont été commises ce week-end. Par le même détenu. Un homme de 24 ans condamné cette année à 17 ans de prison pour meurtre et non-assistance à personne en danger. Déjà auteur de plusieurs agressions, il a été placé à Aiton en Mesure d'Ordre et de Sécurité.

Deux agressions ce week-end

Samedi, ce détenu utilise un téléphone portable, ce qui est formellement interdit. Il est pris sur le fait par un gardien. Le détenu lui envoie un coup de poing dans la figure. Il est alors placé en quartier disciplinaire. Quelques cellules "nues", et individuelles, à l'intérieur desquelles le détenu ne peut cotoyer aucun autre prisonnier.

Dimanche, quand un surveillant lui amène le poste de radio auquel il a droit (pas de télé ni d'ordi en QD), le détenu lui jette le poste au visage. Le gardien hospitalisé écope de 11 points de suture.

En octobre dernier, une mutinerie avait éclaté dans la partie Centre de Détention de la prison d'Aiton. Depuis, la section incendiée est toujours fermée.

France 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...