-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

samedi 10 décembre 2016

Vosges : un élève-surveillant de la prison d’Epinal délaissé dans le froid

Un élève venu suivre une formation à la prison d’Épinal est arrivé dimanche soir pour sa prise de poste lundi après-midi. Malheureusement, il n’y avait personne pour l’accueillir. Le jeune homme est resté dehors.

La copie d’un courrier signé de la CGT pénitentiaire, adressé à la direction interrégionale du service pénitentiaire (DISP) de Strasbourg et daté du mercredi 7 décembre, circule dans l’enceinte de la maison d’arrêt d’Épinal. La raison ? L’accueil réservé à un stagiaire de l’École nationale d’administration pénitentiaire (Enap) et qui, visiblement, a choqué le personnel.


Le jeune homme, originaire de Guyane, est en formation à l’Enap, à Agen. Durant son cursus de huit mois, il doit effectuer plusieurs stages en établissements pénitentiaires. Depuis lundi, l’élève-surveillant est à la maison d’arrêt vosgienne. Il est arrivé dimanche soir après un voyage (Agen-Épinal) de 12 heures passées dans un train.

Assoupi dans le froid

Liens commerciaux :



« L’élève est arrivé vers 22 h devant la prison, avance un témoin. Sans un sou en poche, il est venu à pied, puis en stop depuis la gare. Il aurait dû être accueilli par un gradé-formateur. »

Le Guyanais s’est semble-t-il présenté au mauvais endroit. Trouvant portes closes, il a téléphoné à l’accueil. « L’agent a prévenu la hiérarchie. Aucun cadre ne s’est déplacé. »

Le stagiaire est donc resté dans le froid, le mercure affichant -7 °C, en attendant sa prise de fonction du lendemain.

Fort heureusement, peu avant minuit, un personnel qui loge à proximité de la prison a trouvé le garçon allongé au sol. « Il était assoupi sous l’entrée du mess. Et frigorifié. Il n’est pas habitué à une telle température dans sa région d’origine. S’il n’avait pas été retrouvé, il aurait sans aucun doute été victime d’une hypothermie. » L’agent lui a offert l’hospitalité.

Dès le lendemain, « un bel élan de solidarité des personnels s’est créé pour offrir à l’élève nourriture et argent liquide. La direction a pris conscience de cette grosse bourde lundi à midi. L’élève a enfin pu être pris en charge...

Lire la suite sur l'Est Républicain


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...