Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

jeudi 8 décembre 2016

Quartier pour détenus violents à Condé : 34 places au lieu de 17

Dans un communiqué, le syndicat Force ouvrière pénitentiaire annonce que le nombre de places qui doivent être créées au centre pénitentiaire d’Alençon - Condé-sur-Sarthe pour des détenus radicalisés ou au profil violent a doublé.

Un quartier pour détenus violents de 34 places devrait être créé au premier semestre 2017 dans le centre pénitentiaire d'Alençon - Condé-sur-Sarthe.

Le 25 octobre dernier, Jean-Jacques Urvoas, ministre de la justice, annonçait la création d’une centaine de places en maisons centrales destinées à être transformées en places de maison d’arrêt
, pour accueillir des personnes détenues dont l’évaluation aura établi une propension au prosélytisme ou un profil violent, et pris en charge dans des conditions de détention qui répondent à des exigences élevées de sécurité.

Liens commerciaux :




Pour accueillir ces détenus, le ministre a désigné les centres pénitentiaires de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) et de Condé-sur-Sarthe (Orne). Échéance : premier semestre 2017.

« Force ouvrière s’est immédiatement positionnée favorablement si, et seulement si, des moyens de gestion, de formation et de personnels supplémentaires étaient déployés. Afin d’anticiper au maximum et de rester force de proposition, deux représentants Force Ouvrière ont passé deux jours au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil la semaine dernière et sont allés à la rencontre des surveillants, de l’encadrement de bâtiment et de la direction locale.

Les deux structures identiques doivent pouvoir harmoniser au maximum les pratiques, en tant ordinaire mais surtout dans les quartiers pour détenus violents. »

Le bureau local de FO pénitentiaire a rencontré le directeur interrégional adjoint ce jour (mercredi 7 décembre 2016).

Les annonces sont rares. « Si ce n’est que la création de 17 places au centre pénitentiaire d’Alençon - Condé-sur-Sarthe s’est transformée la semaine dernière à 34. »

« Des agents volontaires, qui auront reçu une formation spécifique »

« 34 places qui accueilleront des détenus identifiés et évalués, par les unités dédiées, comme fortement radicalisés et violents. Des détenus majoritairement de retour de milieu islamiste terroriste.

[…] Nous craignons que Condé redevienne, encore, un laboratoire pénitentiaire !

Force Ouvrière souhaite que les personnels qui travailleront sur le quartier pour détenus violents soient une brigade autonome, constituée d’agents tous volontaires, qui auront reçu une formation spécifique, qui bénéficieront d’un suivi particulier par le psychologue des personnels, mais aussi les directions. Des moyens matériels supplémentaires devront aussi abonder le secteur. »

« Un établissement à part, un quartier à part pour des moyens à part ! Force Ouvrière souhaite que la gestion de ce quartier soit de rigueur, sur un bâtiment entier et non uniquement un étage comme on peut l’entendre. […]. »

Ouest-France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...